1917, un film brillant, poignant et techniquement époustouflant qui plonge le spectateur au cœur des tranchées de la Première Guerre mondiale. Ce projet fou a déjà récolté 10 nominations aux Oscars.

Dès sa sortie, “1917”, le drame historique de Sam Mendes a détrôné l’épisode 9 de la saga originelle “Stars Wars”. Selon les chiffres de CBO Box Office, le film a attiré près de 650 000 spectateurs pour sa première semaine en salles !

1917 : A quoi faut-il s’attendre ?

Ce film est une exploration différente de la guerre et de son paysage.

Le réalisateur Sam Mendes, également à la tête de Skyfall en 2015, a choisi de traiter la Première Guerre mondiale. Pendant 120 minutes, le spectateur suit Blake et Schofield, à travers les champs de bataille, obus et tranchées. Les deux soldats ont une mission : avertir un autre régiment que l’assaut à lancer va les mener dans un piège. Environ 1 600 vies sont en jeu, dont celle du frère de Blake.

L’empathie est instaurée dès les premières images, Georges McKay et Dean Charles Chapman incarnant des héros anonymes, entre psychologie et performance physique. Fondus dans le décor, ils le sont tout autant dans le temps. Leur temps est compté, d’où le choix de tourner le film en un plan séquence. Il en ressort un suspense palpable.

Le no man’s land traversé, une verte campagne apparaît, avec d’autres dangers. Après les visions d’horreur, la course contre le temps prend le dessus dans un formidable suspense. Les derniers soldats allemands hantent encore les lieux, des combats aériens ont des conséquences dramatiques sur la mission… Dans une reconstitution somptueuse avec une mise en images créatrice d’émotions, 1917 met le spectateur au cœur du sujet.

Le résumé de la Rédac’

Parce que la caméra ne les lâche jamais, les suivant tout au long de leur périple, le spectateur pourra comprendre, minute par minute, tout l’intérêt du cadrage. S’il est vrai que les horreurs de la guerre ne s’arrêtent jamais, alors la caméra ne le doit pas davantage.

L’absence de montage fait que vous vous sentez pris au piège dans ce voyage avec eux. Vous ne pouvez pas vous échapper et vous ne le voulez pas. On peut sentir chacune des secondes passées avec ces hommes, chaque pas. Vous voulez voir ce qui vient ensuite mais vous êtes terrifiés de le découvrir.

1917 : le debrief

1917 : le debrief

Par ses choix de mise en scène, ce film montre la fatigue et la peur ressenties. Ces hommes de la guerre sont poussés à se surpasser sans cesse pour rester en vie. Un film dont le montage et le scénario rend encore plus puissant un message de paix universel. Ce message se transmet par l’absurdité des situations terribles dans lesquelles se retrouvent des hommes terrifiés.  

1917 de Sam Mendes, disponible en salles dès le mercredi 15 janvier 2020